PSUGOT: Des directeurs d’écoles protestent contre une décision du MENFP

imageDes directeurs d’école de la cité christophienne, participant au Programme de Scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO), s’insurgent contre la décision du MENFP exigeant d’eux la présentation de nouvelles pièces (patente, par exemple) pour renouveler leur contrat dans le cadre dudit programme. 

Plus de 200 directeurs et professeurs, membres de l’Association des Écoles Privées de Cap-Haitien, pour contraindre le MENFP à revenir sur sa décision, ont déposé le lundi 13 mars une pétition à la Direction départementale de l’Éducation du Nord.

Les protestataires pour répondre aux exigences du  Ministère de soumettre ces nouveaux documents, exigent pour leur part, le paiement des arriérés de salaire. C’est ce qu’a annoncé Ernst Dorvilien, porte-parole de l’Association des écoles privées du Nord (AEPN) lors d’une conférence de presse.

Par ailleurs, 35 professeurs du Lycée Toussaint Louverture de Cap-Haitien ont observé un arrêt de travail depuis vendredi dernier. Ils menacent d’empêcher la tenue des prochains examens au sein de ladite institution, si le MENFP  ne leur paie leur salaire et ne leur octroie leur lettre de nomination.

Emmanuel Pucot PAUL hpn

Partager