Blanchiment des avoirs: Jean Bertrand Aristide attendu au cabinet d’instruction

imageJean Bertrand Aristide est l’objet d’un « mandat de comparution à titre de témoin » dans le cadre de l’instruction de l’affaire de blanchiment des avoirs présumés concernant Jean Anthony Nazaire. Les avocats de M. Aristide, contactés par le journal, disent ne pas être au courant.

L’ancien president est attendu le jeudi 16 mars 2017 au cabinet du juge Jean Wilner Morin, chargé de ce dossier qui fait suite à un rapport de l’unité de renseignement financier (UCREF), a appris le journal de sources policières et judiciaires. 

La Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), en dépit d’une commission rogatoire du magistrat instructeur, n’était pas parvenue à auditionner Jean Bertrand Aristide. 

Le personnel de maison de l’ex-chef de l’Etat a systématiquement refusé tout contact. Le rapport de carence adressé au juge Jean Wilner Morin par la DCJP a porté le magistrat a décerné de mandat de comparution, a poursuivi nos sources.

La DCPJ a auditionné Jean Anthony Nazaire, ex-commissaire de police et réputé proche de l’ancien chef de l’Etat, et d’autres personnes dans ce dossier, a indiqué nos sources. 

« Nous ne sommes pas au courant. Nous n’avons pas reçu de mandat et nous ne savons pas si le juge Morin est revenu de voyage », a confié au  journal Me Gervais Charles, l’un des avocats de l’ex-président Jean Bertrand Aristide.

Au début du mois de février, ce dossier avait déjà été agité dans la presse.

 
SOURCE LE NOUVELLISTE
Partager