Ayez votre part pour ne pas m’empêcher d’avoir la mienne.

D’après les dernières informations, Jovenel Moïse aurait donné de grands cadeaux pour faire passer son Premier ministre. Pour être plus explicite, il aurait négocié 11 postes ministériels avec les parlementaires.
En effet, 5 ministères sont donnés aux députés et 6 aux sénateurs. La question à se poser, combien de postes ministériels que l’actuel gouvernement va créer ? Cinq ans de cela, je me rappelle avoir lu sur la page d’un ami une comparaison du nombre de postes ministériels en France qui est un grand pays et Haïti, le pays le plus pauvre de notre hémisphère. J’étais tristement étonné que le gouvernement français eût moins de postes ministériels que notre gouvernement d’alors.
Pourquoi avoir des ministères qui ne serviront à rien le pays ? La réponse est simple. Avoir beaucoup de ministères favorisera le partage du gâteau. Nous reconnaissons que la politique est un rapport de force. C’est-à-dire, si vous ne détenez pas une majorité au parlement, vous devez faire en sorte de dégager un bloc majoritaire qui supportera votre gouvernement. Ceci dit, notre problème avec Jovenel Moïse n’est pas le fait d’avoir négocié des positions ministérielles avec les parle menteurs, comme a dit l’autre, mais plutôt le nombre de postes qu’il leur a donnés.
Dans l’Alchimiste, Paulo Coelho raconta l’histoire du jeune berger qui promit un dixième du trésor qu’il n’avait pas encore trouvé à la gitane, puis au gitan. Le malin gitan lui disait : « Si tu t’en vas en promettant ce que tu ne possèdes pas encore, tu perdras l’envie de l’obtenir. »
La grande différence entre le berger et Jovenel Moïse, c’est qu’en effet, celui-là ne savait même pas s’il allait trouver les trésors dont il avait promis un dixième à la gitane et au gitan, par contre, celui-ci peut créer de nouveaux ministères s’il n’y en a pas assez pour tenir ses promesses. Pourvu que sa part du gâteau ne soit pas compromise, pourquoi empêcher les « parle menteurs » d’avoir la leur ? Que le peuple continue de patauger dans la misère et manger de la boue !

Rulio Oscar

Partager