Les similarités entre Joseph Martelly et Donald Trump

Cette courte réflexion est basée sur une vidéo de Michel Martelly de moins de quatre minutes que j’ai eu la malheureuse occasion de regarder. Je vous recommande de la regarder vous aussi. Cependant, si vous êtes en bas âge c’est-à-dire si vous avez moins de 18 ans ou si vous êtes hypersensibles, de grâce, ne le faites pas.

Pour regarder la vidéo, cliquez ici

Je doute fort que partager cette vidéo puisse avoir un quelconque impact sur le résultat de ce que plus d’un spécule, le retour de Martelly au pouvoir. Cependant, il est de notre devoir d’’identifier la bête et de l’appeler par son nom. Si des gens, en dépit de sa laideur et immoralité, choisissent de la suivre, (la bête), c’est leur affaire. Mais nous, si nous faisons notre valise demain, nous ne regretterons pas de n’avoir pas fait notre travail.

Le parallèle

« Quand on est une star, les femmes nous laissent tout faire. Ouais ! On fait tout ce qu’on veut, les attrapant même par leur vagin »

« Je ne perdrais pas un vote même si je criblais de balles quelqu’un à la 1600 Pennsylvania Ave. »

Entre autres déclarations immorales, misogynes et racistes, ces citations portent la signature de Donald Trump comme auteur. Pourtant, des gens partageant ses mêmes minuscules caractères lui ont permis de devenir, aidé par les Russes, le 45ème président des Etats Unis.

Il est certes des amis américains qui traduisent et lisent mes textes, mais majoritairement, j’écris pour les francophones et les créolophones, les Haïtiens en particulier. Lequel ou laquelle parmi les gens qui auront lu ce découpage n’est imbu de l’obscénité de Michel Martelly qui souvent, dans ses bals, descendait ses pantalons en présence de son public ? Devinez quoi ! La majorité des Haïtiens qui s’étaient présentés aux urnes l’avaient voté et en avaient fait président. Vous comprenez pourquoi il nourrit encore l’espoir de redevenir président ?

En 2008 et 2009, je faisais partie du staff directeur d’une station de radio en Floride. N’ayant pas été nombreux pour couvrir toutes les heures, on avait dû parfois relayer d’autres stations de radio et faire des CDs MP3 de chansons et d’émissions enregistrées qu’on jouait aléatoirement. Il convient de dire que j’habitais à 15 minutes de la station. Un beau jour, tandis que j’écoutais à la radio chez moi, j’étais sursauté par une des chansons de Martelly dans laquelle il détaillait ce qu’il faisait avec King Kino. Si vous êtes familiers avec cette chanson, il n’y a pas de doute que vous vous faites une idée de la cochonnerie qu’il y a. Avec une vitesse de vertige, je me rendais à la station pour changer le CD. Depuis lors, j’ai supprimé et détruit toutes les chansons de cet ignoble de mon répertoire musical.

Il y a, mes chers amis, tant d’autres similarités entre les deux hommes que nous pourrions vous citer, l’ignorance par exemple. Cependant, je vous avais promis d’être bref. Pour une fois, je tiendrai cette promesse.

Vous ne m’en voudrez pas, j’espère, si en conclusion je consacre quelques autres lignes pour vous supplier d’exécrer ces gens qui personnifient la perversion, l’arrogance et l’ignorance et ceci, peu importe où ils sont. Faites-le pour nos enfants d’aujourd’hui qui, dans vingt ou trente ans deviendront les hommes de demain. Qu’apprendront-ils des hommes comme Donald J. Trump et Michel J. Martelly ? Le J. ? Compatriotes de la patrie bien-aimée, évitez d’être les principaux responsables d’une génération d’hommes privée de morale et d’intégrité !
Nous remercions Eddy Mimy qui, lorsque nous l’avons appelé pour nous faire retrouver la vidéo que nous voulions partager mais qui nous avait été échappée, nous l’avait envoyée dans moins de 5 minutes.

Rulio Oscar

 

 

Partager