2 gwo dosye cho

Menm jan ak tout moun ki branche radyo Caraïbes pou yo enfòme nan maten, mwen te tande mwen menm tou Madam Marie Yolène Gilles ki se youn nan responsab RNDDH ki te rele radyo a pou-l te kab pale de zak ki gen rapò ak zafè sèks ansyen dpite Leogane nan, pwofesè Jean Anthony Dumont ta komèt sou yon ti fi ki gen sèlman 11 an. Daprè madam Gilles, manman ti pitit lan ta sispèk ansyen depite an lontan nan fason lap bo ti fi an nan bouch e di-l Je tèm. Pou manman an te kab dekouvri mannigans pwofsè a, li ta enstale yon kamera nan kay la e di li pral vann tè nan vil Hinche. Daprè sa Madam Gilles fè konnen, li ouè videyo a ki montre pantalon ansyen depite a desann a mwatye bouch li nan vagen ti pitit la ak yon pakèt lòt vye lòbèy. Pandan ke nou swete ke lajistis fè travay li si tout sa ki di yo ta verite, nap kesyone aksyon manman pitit la tou ki, olye pou li ta al nan lapolis ak lajistis, te pran pito wout RNDDH pou-l pote videyo a. Lòt dosye Prezidan Jovenel Moïse fè chwa de Jack Guy Lafontant pou vi-n premye minis.. Lè nou konnen Dòktè Lafontant te pase yon bon bout tan ap dirije lopital Sainte-Croix Leogane, mwen ta renmen li opnyon manm group la sitou moun ki sòti ou ki rete Leogane sou chwa sa a. Nou estime opinyon nou empòtan paske si li pat bon pou vil la, li pap kab bon pou Haiti, menm jan an tou, si li te bon pou moun Yogan gen anpil chans pou-l bon pou peyi a. Di nou kisa nou panse de chwa doktè a pou vi-n Premye Minis peyi a.

Principaux commentaires:

  1. Madanm sa gin courage li pote tape la se le mwen tap finn touye neg sa mwen tap pote tape la bay lapolis
  2. Eske Se vre bagay saa. Yo di li di se yon dlo yo bal bwe li pa konn sak pase a. Anpil gason se sanzave yo ye. Kabrit gade je met kay li avanl antre on mounn ta pemet li poul ta manyin on sel pitit fim ginyin an a 11 an mtap koupe tet li sou le chan. Timounn saa gin poul tromatize pou tout res vi li. Le ou gin pitit fi se pa tout sanzave ou frekante ni minin lakay ou. Mounn tankoum mtap viv ak remo tout res vim.
  3. Il ne faut jamais être plus royaliste que le roi. J’applaudis le nouveau sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont dans sa réaction que voici : « Si les faits allégués sont avérés, il s’agirait d’une « grande injustice » a dit Patrice Dumont qui souhaiterait dans ce cas qu’on encadre la petite fille et que justice soit faite.
    « Je me suis endormi dans la souffrance et je me suis réveillé dans la souffrance ». C’est par ces mots qu’a débuté Patrice Dumont. Lors d’une conférence de presse ce 24 février, il a réagi à la « dénonciation » de son frère par le RNDDH. On accuse Baptiste Anthony Dumont d’attouchements sexuels sur une mineure de 11 ans.
    « C’est quelqu’un que j’aime », a concédé Patrice Dumont qui « n’imaginait pas Anthony dans une telle situation ». « Je ne le connais pas comme cette personne, comme quelqu’un qui pourrait avoir affaire avec une enfant, une enfant de 11 ans en plus » a déclaré le sénateur de l’Ouest.
    M. Dumont a aussi eu des mots pour le travail de « vigile » qu’effectue le RNDDH. Cette institution « est un pilier dans l’équilibre dans le pays (…) je fais pratiquement toujours confiance au RNDDH » a-t-il souligné.
    Si les faits sont avérés, Patrice Dumont conseille son frère d’être « stoïque » : « les fautes doivent être payées ». Et ce, Patrice Dumont réaffirme sa ferme volonté de ne pas « faire obstruction à la justice ».
    Patrice Dumont qui promet d’honorer sa « responsabilité de sénateur », « insiste » et « recommande » que l’État et les instances concernées accordent un soutien psychologique « à la fille » et aussi à « sa mère » si les faits étaient avérés.
    Le sénateur qui dit « aimer son frère » réitère sa « confiance » dans la « justice » pour trouver le fin mot de cette histoire. »
  4. J’ai appris la nouvelle, il était 11 heures et 50 minutes, ce matin. Je revenais d’une réunion et je rentrais dans la loge du cafétéria de mon travail pour mon diner; la curiosité me piquait de consulter ma page facebook pour voir ce qu’il y avait de captivant. J’en ai eu pour mon compte! J’ai eu en premier lieu une réaction que tout le monde aurait en cette circonstance: humaine. Un instant, je n’ai pas voulu consentir à la véracité des messages que je lisais. Et dans le prolongement des commentaires, j’ai fini par laisser mon esprit errer dans une quête de sagesse, afin de ne pas répéter ce que les profanes disent à profusion, sans fondement. Dans une circonstance telle, un esprit avisé pensera qu’il n’est rien arrivé à Anthony Dumont. J’explique cela par le fait que si tout s’avère possible contre lui, il en est la cause. C’est donc L’Enfant qui se retrouve innocente à endurer les effets. Et la mère aussi! Je suis pour de vrai avec Patrice Dumont, que je sais capapble de dépasser son ego pour atteindre l’humanisme généreux, à condamner d’une part son frère qu’il aime éperdument et d’autre part demander à ce que L’Enfant et sa mère soient prises en grande considération. A petite cause, grands effets: le comportement pervers d’Anthony pourrait engendrer un conflit au sein de la société léoganaise pendant des années. Il y en a qui sont prêts à supporter l’accusé, parce que dans le temps il les a aidés à srmonter les difficultés de leur implacable quotidien. Et face à ceux-là, ceux qui ont, pour une raison justifiée ou pas, une dent contre lui. En homme mesuré, Patrice Dumont est intervenu pour assurer et la société et son frère de son fidèle soutien. A tous, ceux-là surtout qui sans prendre le temps de scruter les profondeurs psychologiques du fait circonstanciel, ont hué des jugements avant dire droit, je recommande de bien s’aviser, d’abord, et de laisser, comme l’entend Patrice Dumont dans sa prise de position illustrissime, la Justice jouer son role à part entière.
  5. Gen ni dokte Lafontan ni dokte Mesidor ki te jwe role administrate lopital st Croix nan Leogan mwen kwe de moun sa yo te fe yon bon travay depi yo pa nan lopital la lopital la pa menm bagay anko administration wan te pi byen fonksyone epot la mwen te gen chans benefisye sevis ladanl pou manmanm ki te manke mouri ak yon fribom ki te bal yon gwo emoraji. Men nou paka konparel ak chajem saa ki se tout yon peyi kap sou dol. Sa ap mande anpil sajes anpil konsesyon, anpil imilite, anpil diseneman, anpil bravou, anpil metriz, poun rezime anpil lanmou
    Se lakay yon sel moun nap ka jwenn tout sa paske nou paka konte sou lom ki peche. Bib lan di moun domine moun pou male yo
    Men malgre tou bon Dye pemet li fet se pou tet sa na jis ba yo yon ti kredi jiskaske yo menm yo retire kredi nou fe yo wa
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *